Ignorer les liens de navigation

Nabarun Bhattacharya Herbert

Traduit du bengali par Jyoti Garin

Mai 1992. En Russie, Boris Eltsine agite le spectre du capitalisme à des millions de Soviétiques. La Yougoslavie se désintègre. L’Allemagne réunifiée s’interroge sur son avenir et le communisme s’effondre tout autour.

Pendant ce temps, dans les « bidonvilles des vachers » du vieux Calcutta, Herbert Sarkar, propriétaire d’une entreprise qui « dialogue avec les morts », décide de rendre l’âme.  Il abandonne sa tante et son oncle, ses amis et ses ennemis, son penchant pour les cerfs-volants, son cœur brisé pour sa voisine Buki, le pigeonnier d’où il contemplait le ciel, son Ulster noir aux boutons gros comme des médailles, son cahier rempli de poèmes, ses promenades du soir sur Park Street, le souvenir d’une jeune fille russe courant sur le sol noir face aux soldats allemands, et même sa fée. Sa fée qui, battant des ailes contre la fenêtre, irradiait sa chambre de lumière bleutée…

Légendaire, satirique et cinglant, sauvagement énergique, profondément tendre, Herbert est un chef-d’œuvre de la littérature indienne.

  • Domaine Bengali
  • ISBN 979-10-96596-16-4
  • Dimensions du livre 13 x 20.5 cm
  • Nombre de pages 120 pages
  • Prix 14.50 
  • Date de parution 17/11/20
Auteur

Nabarun Bhattacharya

Nabarun Bhattacharya (1948–2014) était un écrivain et poète de langue bengali dont l’œuvre entière peut se définir par un engagement constant pour une esthétique révolutionnaire et radicale. Il est le fils unique de l’acteur et (...)
+

Dans la presse

« Mené tambour battant, Herbert raconte l’étrange histoire d’un orphelin à la vie marquée par la perte et le désir. Un tableau de la richesse et de l’agitation de la culture, de la littérature et de la politique bengalies du XXe siècle. » — The New Yorker

 

« Agile et vif, le récit de Bhattacharya ondule dans le temps : une expérience de lecture singulière. »
Publishers Weekly

 

« Nous avons besoin aujourd’hui de ce genre de roman qui met en lumière l’organisation de la société autour des privilèges acquis par des groupes de pression ; un roman qui va droit au cœur – ou plutôt, qui frappe à la veine jugulaire du système économique lui-même. Herbert tressaillit du souffle prophétique d’une tradition à venir. » — Ratik Asokan, 4 Columns

 

« Herbert se lit comme Les Cahiers de Malte Laurids Brigge de Rainer Maria Rilke transposés à Calcutta. Mettant en scène un jeune homme devenu medium, tourné vers les morts, qui boit et qui pleure à l’excès, ce récit est une mosaïque d’épisodes maniaques et immersifs. Cette traversée titubante et vertigineuse nous plonge dans une ville dont la sensualité paraît menaçante. »
Nate McNamara, LitHub

 

« Bhattacharya occupe une place unique au panthéon de la littérature bengalie : brillant, désenchanté et subversif. » — The Indian Express

 

« Une incroyable résurrection qui éclate de plein fouet, vibrante de rires, de puanteur et de rage. »
John Domini, The Washington Post

 

« Un roman étonnant, loufoque, terrifiant et libérateur, par un écrivain visionnaire. »
Siddharta Deb